vendredi 23 mars 2018

LANVIN, OLIVIER LAPIDATION

Le Groupe Fosun a commencé le grand ménage. Il se sépare de son directeur « arts’typique », Olivier Lapidus et de son directeur « latéral » Nicolas Druz. Joann Cheng, présidente de Fosun Fashion Group, a été nommée Directrice générale de la maison. Les collections féminines seront conçues par une équipe interne, car le vers à soie filait un mauvais cocon et les chinois en ont déduit que cela ne pouvait par être pire.

Cheng a plus de 20 ans d’expérience dans la haute direction, probablement, confondant haute finance et Haute Couture. Ancienne du groupe américain, General Electric, espérons qu’elle va électriser la marque. Mais, il est vrai qu’entre les uns qui ne connaissent pas la mode, les autres qui n’ont jamais fait d’études, et les florentins pique-assiettes, elle trouvera certainement sa place facilement avec un fond chinois de plusieurs milliards de dollars.

Madame Electric, dont le mot a pour racine le mot grec « êlektron » – espérons qu’elle soit libre – aurait déclaré que « Lanvin était une marque emblématique et légendaire avec un potentiel immense ». J’aimerais ajouter « ja volt » pour une ancienne de GE. Un esprit facile lui aurait donner une information post-Mao, mais, entre la facilité qui pond sans effort et la fécondité laborieuse, il y a un abîme de possibilités pour les esprits qui réfléchissent. Là, où il y a de la « Cheng », il n’y a pas de plaisir dit-on, la chinoise est ainsi, quand elle plonge dans l’eau, elle a des idées, quand elle en sort, elle sèche.


Nous sommes préparés, Madame, à quelques croquis de l’enfer sur un trône splendide ou d’une robe posée sur un pot de chambre, c’est selon. Mais, je reste accroché à l’idée que rien de grand ne s’est accompli dans le monde sans passion, car elle renverse l’ordre traditionnel du raisonnement et place la conclusion avant les prémisses. Alors, attendons si la belle avait l’idée de prendre Franck Sorbier.

Anonymode