vendredi 23 février 2018

FENDI UN KARL EN HIVER

Exceptionnelle collection Fendi par Karl Lagerfeld ! Depuis les années 1980, le Kaiser de la mode est un esprit sans sécheresse. Intelligent, tout en profondeur, avec passion, enthousiasme et réflexion, de nouvelles idées cachées dans ses manches tel un prestidigitateur, il donne toute la puissance et la profondeur pour réaliser le grand écart entre Burberry et Chanel.

D'un descriptif jusqu'à la minutie, jusqu'à faire ressortir l'atome de la mode, il vient jeter dans la Fashion Week de Milan la bombe qu'il fallait lancer pour nous réveiller, et croyez moi, celle-ci était atomique.
Bien que la marque soit basée à Rome, le dandy poudré a dessiné les robes de ses bureaux de Paris, ne se rendant au siège de Fendi pour les essayages, par avion privé. C'est un coût pour la marque mais quand on se rend compte du résultat, on ne peut que se féliciter que cette dépense ne lui soit pas refusée, et c'est bien volontiers que le Seigneur des Arnault met à disposition son "jouet privé" de chez Dassault.

La visioconférence est aussi utilisée fréquemment avec ses équipes, mais le créateur, même s'il reste avec une matière grise en bouillonnement permanent, il a de plus en plus de mal à se déplacer. Toutefois, cela n'affecte en rien sa créativité. Et, dans sont cas, toutes les chutes sont mauvaises... sauf les chutes de reins.

jeudi 22 février 2018

SOUPE PAULA KNORR

Née de la relation d’une soupe « Knorr » et d’une maladie vénérienne, je meurs d’une mort lente et froide à force de ne pas voir de poésie. J’attendais une mélodie mais non pas une maladie. Cette couturière est aussi inutile qu’une chaude pisse dont on peut se débarrasser beaucoup plus facilement. Qu’elle s’excuse auprès des 400 000 arbustes que l’on a dû couper pour cette collection, pour au final, sortir une élucubration que rien ne peut excuser de détruire la planète.

Un crayon sans mine qui lui tient lieu d’imagination et qui nous emprisonne en nous faisant croire que la liberté, cette rengaine pompeuse de la civilisation, peut tout se permettre.

Il y a un ordre naturel dans le monde de la mode. Les créateurs survivront et les stylistes « très passeront ». Mais, même au prémisse de l’agonie, cette logorrhée est encore capable de produire une couture des plus oubliables. Une goutte de pluie dans l’océan de la mode.

mercredi 21 février 2018

LE "SOT" D'HERMÈS

"Cela sera au Grand Palais, noblesse oblige," me dit la baronne de la Cystite Raynal, "qu'Hermès fait le grand saut en balayant tous les obstacles". Mais, tous les sots sont périlleux. "Nous nous étalons sur des étalons" me dit la baronne toute émoustillée de venir dans l'antre de l'ancien palais de l'industrie tout en rêvant de pouvoir monter son "Ex-machina". Hermès tente de reconquérir sa clientèle d'autrefois. Probablement qu'un opportun ou un érudit de bimbo-land en interne a suggéré au président, dans un Axel tournoyant, que la rue du Faubourg St-Honoré s'était transformée en annexe de la maison de la Chine à Paris.

Cela se déroulera sur la planète, non pas Mars, mais en mars sur la planète Hermès, que le grand jumping des moitiés de mondaines vont avoir le pied à l'étrier, un licol de la marque autour du cou et le mort entre les dents. Voici la bonne société parisienne du 16ème, mais "siècle" qui se présente pour se faire étrier sur la carrière du centre de Paris.

mardi 20 février 2018

LA MODE A LA BOTTE DES MONDAINES

La téléréalité fera naître pléthore de starlettes en mal de gloire et après avoir enfermé des anonymes dans des maisons et suivi des familles au quotidien, les chaînes aux États-Unis ont présenté en 2003 un concept d’un nouveau genre : “The Simple Life” ou comment deux “filles de « richissimes » et superficielles familles de Los Angeles vont vivre la vie de madame tout le monde à la ferme. Paris Hilton, héritière d’une chaîne d’hôtels et Nicole Richie, fille du chanteur Lionel Richie, privées de mobile, en robes de créateurs, sacs de luxe, bronzage et brushing impeccable se traînent dans la boue ravissante de ridicule et de stupidité, ce qui a fait le ravissement des téléspectateurs.

On le sait désormais. La mode aime la possibilité de renaître tels le phœnix de ses cendres. A la seule différence, c’est que ces bimbos ne représentent pas la mode. Malgré quelques millions de followers au compteur sur leur Instagram respectif, Paris Hilton, femme d’affaires aguerrie, peine désormais à s’imposer comme icône branchée. Plus souvent moquée qu’admirée, la filiforme blonde fait pâle figure à côté du clan Kardashian-Jenner qui accumule des looks « streetwear » minimalistes et dollars. Mais, c’est surtout la mère Karda, en chef de bande, qui a su faire cracher au bassinet les marques de mode.

lundi 19 février 2018

LA PIPE DE KARL

Le 6 décembre dernier à Hambourg, plusieurs mannequins masculins, dont « Giaco Bite in », ont défilé en arborant de longues pipes courbées issues des collections de la boutique « La Pipe ».

Sous l’impulsion de Karl Lagerfeld, la Maison Chanel a contacté la petite boutique de Saint-Claude pour dégoter un modèle classique. La grande Gaby aurait été d’accord. La pipe pour un allemand, elle s’y connaissait. Les pipes très modernes et très « presses » épurées choisies par le Kaiser font son bonheur. La pipe est devenue un objet tendance pour certains jeunes, tout un programme. « Arrchhh » dit Karl, je me fous du politiquement correcte ! Les poufs de la Haute ne me feront pas de « reproche » de remettre la pipe à l’honneur. « La pipe, » me dit la Baronne de la Cystite Raynal, « pourquoi pas ? Je suis pour l’égalité des sexes et je prendrai moi-même les mesures ».

Une bouffarde pour la mode, pour un écran de fumé afin de cacher la misère de la création des accessoires. Après la fusée qui fume, voilà la pipe à Papa, un  retour aux sources pour le Kaiser. Quand Magritte peignait une pipe en inscrivant : « Ceci n’est pas une pipe. » A contrario, Karl Lagerfeld nous montre une pipe et nous dit : « ceci est une pipe ».

jeudi 15 février 2018

KERING UNE TEMPÊTE SOUS NARINE

Les bénéfices nets du groupe du breton, le plus célèbre du monde, ont grimpé de 120% en 2017, portés par une croissance «spectaculaire» chez Gucci, Saint Laurent et surtout une forte performance de Balenciaga, qui affiche la croissance la plus rapide au quatrième trimestre. Le conglomérat français, dont Bottega Veneta, Boucheron et Alexander McQueen, a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 15,5 milliards d’euros, en hausse de 27,2% . Le chiffre d’affaires généré par les activités de luxe de Kering a franchi pour la première fois la barre des 10 milliards d’euros et la part de Gucci est de 6 milliards d’euros sur la même période.

Année phénoménale en 2017 pour François-Henri Pinault, 3 milliards d’euros de revenus supplémentaires en une seule année, et quand le prince de Venise sera présent dans les Halles avec son musée au coeur de Paris et à la nouvelle poste du Louvre, il est probable qu’il finisse par dammer le pion à son concurrent, le Seigneur des Arnault. Ce dernier qui disait de François Pinault : le seul diplôme, qu’il a obtenu, c’est son permis de conduire.

Kering a déclaré en janvier qu’il abandonnait la majorité de sa participation dans l’entreprise allemande de sport « Puma » afin de se concentrer complètement sur ses marques de luxe.

mercredi 14 février 2018

DENNIS BASSO NEW YORK 2018

A vibrantly talented American designer, Dennis Basso has been hailed by both celebrity and private clients for three decades. Inspired by pure glamour, his collections – from fur and evening wear to bridal and accessories – are consistently featured in the media and at red carpet gatherings worldwide. 

A native New Yorker, Mr. Basso was captivated by people and events that were chic and glamorous and knew he wanted a career in that world. He started out managing sales and learned customer service first hand by calling on retail accounts as well as heading large hotel showings. While successful, he realized a greater interest in design and leveraged that early experience to become an avid apprentice. 

In 1983, Mr. Basso was ready to launch his own business. He brought a new perspective to designing with fur... treating fur like a fluid fabric; lighter, with more sinuous silhouettes, and bolder in coloration and patterns. There was consistent press adulation and socially influential women, no matter their generation, sought out a Dennis Basso fur for their wardrobe. 

mardi 13 février 2018

RETOUR DE LA PANTHÈRE

La montre Panthère de Cartier lancée en 1983 et interrompue en 1996 aurait pu être oubliée dans les tiroirs du temps. Pourtant, Cartier a décidé de nouveau de miser sur elle et de la relancer en 2017. Le désir du PDG, Cyrille Vigneron, est de recentrer l’offre horlogère de la marque sur la clientèle féminine, mais, l'ancien de Vuitton, avec son intuition légendaire, le pousse également à penser que cette montre correspond parfaitement à notre époque. Élémentaire, mon cher Watson, car ce dernier, en effet, demande à Richmont 25 millions de dollars pour avoir utilisé une de ses photographies sans sa permission dans une publicité de Cartier. Un Watson qui veut s'approprier la "panthirreux" me dit la Baronne, c'est comme un Géricault, un peintre français dont la trompette était le violon d’Ingres.

La montre Panthère, lancée en 1983, a rencontré un succès immédiat avec plus de 600 000 montres vendues. Ce succès provient d'un postula de base où on trouve tous les codes de Cartier : les chiffres romains sur le cadran, les aiguilles en forme de glaive, la couronne octogonale sertie d’un cabochon et le bracelet bijou rappelant que Cartier est avant tout un joaillier.

lundi 12 février 2018

LANVIN LA DAME DE RANCUNE

Et c’est repartie : la bouffonnerie de Madame « Show Bang », patronne de Jeanne Bovin, après avoir versé au designer Alber Elbaz, suite à un arrangement trouvé hors tribunaux, 10 millions d’euros, risque fort d’ajouter à la pression qui pèse sur les finances de la marque de la « si burlesque », Madame Show.

La « dame Jeanne », en grande difficulté, est courtisée par les géants du secteur, LVMH et Kering pour ne pas les nommer. Ils ont exprimé leur intérêt pour faire une offre sur la Maison. Toutefois, le leitmotiv de madame est : « mieux vaut penser le changement que changer de pansement ». C’est une vision plus tragique que stratégique. En fait, c’est le fond Mayhoola qui paraît être la « proposition la plus sérieuse » bien qu’aucun accord n’ait encore été signé. Les ventes de Lanvin ont baissé de plus de moitié, ces trois dernières années, pour tomber à moins de 100 millions de chiffre d’affaires. La Maison de mode française peine à se réinventer malgré les efforts des deux designers successifs, dont l’excellente Bouchra Jarrar adoubée par Monsieur Didier Grumler, sa protégée.

vendredi 9 février 2018

L’ART HAUTE CULTURE DE MODE

On pouvait s’étonner des longues files d’attente se déployant rue de Rivoli aux abords des Arts Décoratifs. Une exposition qui s’est achevée le 7 janvier en battant des records de fréquentation avec plus de 700 000 visiteurs. « Christian Dior, couturier du rêve », plus que Hockney ou Matisse au musée Beaubourg, mais moins que la collection Chtchoukine à la Fondation Louis Vuitton avec 1,2 million de visiteurs. Tout cela retombe de toute façon sur les marques du Seigneur des Arnault. Exposition qui flirte avec le record établi en 1967 par Toutankhamon. Le sphinx a battu son ancêtre, record absolu pour une exposition consacrée à une maison de mode et, pour remercier Sydney Toledano, PDG de Christian Dior Couture, le Seigneur l’écarte de Dior de peur que sa notoriété et son charisme ne viennent lui faire de l’ombre.

En réalité, la venue soudaine et soutenue par Sydney de Maria Gracia Chiuri fait polémique au sein du groupe. Mais, quand le patron a tord, ce dernier, de toute façon, a toujours raison.

jeudi 8 février 2018

JULIEN FOURNIÉ ARISTO-FEMME

Voyager... Cela fait travailler l'imagination et c'est un voyage dans le pays de la Haute Couture, un périple imaginaire à la portée de tout le monde, car tous les humains y ont capacité,  il vous suffit d'ouvrir les yeux et de vous laisser porter par ce créateur qui est vraisemblablement le plus fastueux de sa génération. A l’Oratoire du Louvre, la Baronne de la Cystite Raynal se "presse" aux abords de ce temple parisien du calvinisme. Il est vrai que l'on rentre dans l'univers de Julien comme on rentre en religion et le lieu s'y prête particulièrement. Le "Front Raw", c'est celui de la mode, bourré à craquer de tous ces méconnus du grand public qui font mauvaise fortune bon cœur. Ils ne parlent que de leurs problèmes d'argent, chacun pour soi et la terre pour tous. Quant à la mode, elle est l'accessoire qui leurs permet de briller de milles "Voeux".

Moi, par contre,  je suis toujours concentré dans ces moments car je connais l'enjeu : des milliers d’heures de travail pour une trentaine de minutes de présentation. Cela mérite une certaine tenue et, parfois, quelques mots bien sentis par des journaleux qui détruisent la construction de plusieurs mois de besogne éreintante, juste parce qu'ils n'ont pas su écouter le souffle magique de ce coutumier du beau . Mon père avait raison : "un grand pouvoir engendre toujours une grande responsabilité".

mercredi 7 février 2018

INFLUENCEUSE SUIVEUSE DE MODE

J'instagrame une photo. Elle devient virale. J'ai un sac que tout le monde veut. On m’offre un jean - idem - il devient viral... Sur Instagram, je pèse 350K, ma chérie. Et bien oui, dans la vie, il y a les influenceurs et ceux qui se font influencer. Déjà, à l'école, c’était comme cela, il y avait toujours une fille qui donnait les tendances pour l'ensemble des "bananes" qui la suivait béatement d’admiration.

Si, aujourd'hui, à 13 ans, tu n'as pas ta chaîne Youtube représentant 10 kilos d'abonnés, tu as raté ton adolescence. Parfois, mes parents me disent qu'ils vont me priver d'argent de poche, mais, en deux vidéos, j'ai amassé plus d'argent que mon père en 20 ans. Mon père, quand il réussit à envoyer une photo en mms, il pense qu'il a hacké le réseau de la NSA tellement il est fier comme le père de Marcel Pagnol et ses bartavelles.

lundi 5 février 2018

HYUN MI NIELSEN

Alors que les femmes présentes étaient, neurones au chômage technique, plus catins que satins très entendues et peu attendues, Hyun Mi Nielsen voulait se démarquer des choses induites des réflexes de la mode. Considérant que le passé nous amène à envisager l'avenir, le créateur fait le point sur les déchets de notre société et son recyclage va au-delà. C'est avec légèreté qu'elle donne à cette profession une nouvelle vision sur l'environnement : "Maître" à profit de nouvelles techniques de récupération pour sa collection. Voilà un objectif bien honorable.

"Il ne s'agit pas seulement de recycler en couture, c'est aussi la vision d'une nouvelle vie qui s'offre à nous. Il y a de la beauté dans tout ! Il s'agit de tout regarder avec un œil neuf : "Le génie, c'est l'enfance retrouvée en abondance". Quand vous marchez dans la vie, votre histoire est le prolongement de l'expérience que vous rencontrez des odeurs, des pensées, mais aussi des humains de contrefaçon ! "

Il faut considérer qu'actuellement il est nécessaire de se retourner vers les collections précédentes pour créer et rebondir sur d'autres chemins. L’actualité des migrants, les animaux que nous sommes, tous ces sujets doivent nous permettre de porter une réflexion sur la terre où nous vivons. Et, comme Degas, jeter une esthétique basée sur le mouvement.

Inviter au calendrier Haute Couture pour la troisième fois, sur un fond de marque non établie mais d’une esthétique établie, il est toujours intéressant de voir quelque chose qui nous interpelle. La logique, qui peut, seule, donner la certitude, est l'instrument de la démonstration. L'intuition, en revanche, est l'instrument de l'invention.

Anonymode

vendredi 2 février 2018

GUO PEI PAS DE MINE

Ceux qui ont fait ce choix doivent se mordre certainement les doigts d'une créatrice qui rafistole le romantisme avec les fils du téléphone, dans un style plus dynamo que dynamique. Elysium ou la demeure des bienheureux, un paradis pour le bonheur qui avait attiré notre appétence. Voilà la deuxième Chinoise, la plus connue de Paname, amie de Madame 'Show' de "Jeanne Bovin". Guo Pei ou sa propre version du miracle de la vie, un arbre pour une histoire de Diogène "lupanardesque". Comme le film "Avatar"  un paradis 'faute couture', fantastique roman de "Cou-Gare", plein de fleurs colorées et de sirènes cherchant les fées à la "Chambre stomacale".

Une scène noire d'étoiles, la voie lactée Swarovski, un cirque de couture à Bouglione... de bon aloi ! Le cirque d'hiver, au moment du solstice, un coup de foudre cela ne fait jamais un mariage du tonnerre.

L'origine de la vie c'est bien présomptueux de vouloir la symboliser. Cherchez, Madame, à faire plutôt de la Haute Couture plutôt que de la "Boat Couture" une pantalonnade, sans dieu ni maître, "même nageur".

mercredi 31 janvier 2018

ELIE SAAB BLING BLINDE

"Paris est une Fête" c'est le titre de la présentation d'Elie Saab pour 2018 ; un défilé avec un peu plus de plumes que d'habitude. Espérons au final que nous ne les aurons pas dans le fondement. Des robes diaphanes et des bijoux inspirés de "l'Art déco", que le libanais ne connait pas personnellement, mais il en a souvent entendu parlé, les "Arrhes des Cons". Une couture pour ceux qui cherchent leurs tenues pour les prochains "Wall of Fame" de la société du bling bling. Et, c'est avec une seule arme que le couturier crée, un balai qu'il porte, d’ailleurs, comme une épée et racle le ruisseau infatigablement. Toujours embêté devant une porte où il est écrit "il y a quelqu'un". copain impénitent de la Baronne de la Cystite : "à vaincre sans baril, on triomphe sans boire".

Le Libanais, le plus convenu de la Fashion Week, et dont les modèles habillent souvent les Baronesses et "Vuittontesses' de la capitale du pays d"Hariri, Fifi, et Loulou". La baronne, très adepte de la Saab mania, avait pensé au début de sa carrière qu'il était designer Suédois de son état, ayant vu la marque de sa voiture : une Saab 900.

mardi 30 janvier 2018

AZZAZERO ET DIX DE DERCHE

Finalement, le Seigneur des Arnault avait raison de se séparer de ce Rousteing de pacotille, un "versa" plus à scier pour un prêt-à-porter plus "zara tous strates". Toute une philosophie ! Azzaro, sous la plume de Simoëns, est devenu "Azzabof" le belge de l'école de la "chanvre stomacale", une chambre noire, qui lui va si bien, pour celui qui avait des velléités de faire du cinéma, ceci explique peut-être cela

Néanmoins, aujourd'hui, il est devenu un spécialiste du dressing masculin entre le tailoring et le sportswear. C'est la tendance de notre ère. C’est pour cela que continuer à produire une collection féminine pour la marque, qui n'en ait plus une d'ailleurs, Azzaro vient une fois de plus de réaliser des modèles pour des catins de supermarchés. On en a marre de nous vendre la femme comme une pute. Des créateurs de nature moyenne qui aspirent au grand, sans jamais pouvoir l'atteindre, et qui fuit la vulgarité sans jamais lui échapper.

lundi 29 janvier 2018

LES SICAIRES DE LA MODE FRANÇAISE

Des photographes de mode légendaires, Bruce Weber et Mario Testino, ont été accusés par plusieurs mannequins de harcèlement sexuel. Le designer Alexander Wang vient de rejoindre Tommy Hilfiger, Proenza Schouler, Rodarte, Altuzarra et Thom Browne qui abandonnent la Fashion Week de New York, dont Tom Ford a ouvertement reconnu l'inutilité. Les créateurs de la Fashion Week de NY, adorateurs d'argent qui frustrent les gens de mérite, sont hors d'état de représenter et de parler de moralité, et ne peuvent donc plus représenter la profession.

En France, la plupart de la population française est déconnectée de la mode. La Fashion Week est devenue un sport de "télé-broadcasteurs" d'images à gogo. Jeudi soir, la Haute Couture n'a jamais semblé plus ridicule, plus déconnectée, plus hors de propos. C'est le râle de la mort que l'on entend, car les préoccupations sont plus commerciales que culturelles. Nous achetons plus par addiction et pression publicitaire que par émotion et plaisir pur. Nous ne croyons plus à la magie du vêtement ou à la satisfaction qu'un sac peu offrir. La cliente achète pour assouvir un manque, très bien recréé par les marques.