mardi 21 novembre 2017

LA MASCARADE DU MASCARA

Elles se détestaient tant, qu'elles ont toujours pris grand soin de ne jamais se rencontrer. Pourtant, elles habitaient les mêmes quartiers à Manhattan, travaillaient l’une en face de l’autre, fréquentaient les mêmes lieux huppés de Paris, New-York ou Londres… Deux chefs qui mènent une guerre, mais la poudre n'est pas à canon mais à coups de mascaras, blushes pastels et rouges à lèvres. Elles se sont surveillées, espionnées pendant plus de soixante ans, en évitant toujours la confrontation, mais chacune avançant ses pions en fonction de la stratégie de l’autre. L'empire des sens et de la beauté étaient en jeu. 

Ces pionnières poursuivaient pourtant le même but : changer l’image de la femme dans un monde alors gouverné par des hommes. Mais, leur rivalité les a galvanisées et leur a permis d’être plus fortes pour construire leur empire. Helena Rubinstein ne souffrait pas le partage. Elizabeth Arden, encore moins, un couple de femmes ennemies publiques, qui va créer les deux plus grandes sociétés de cosmétique au monde. Bienvenue dans la mascarade du mascara. La première était juive ; la seconde, anglicane ; l’une accumulait les œuvres d’art et ne jurait que par les couleurs vives, l’autre collectionnait les étalons et appréciait par-dessus tout les tons pastels. 

lundi 20 novembre 2017

LES PARANOÏAQUES DU LUXE

Il semblerai que le Seigneur des Arnault, principal actionnaire du Monde, ait décidé de retirer jusqu'à la fin de l'année les pages de publicité du géant du luxe prévues dans le journal, suite à l'article de "Palavasse les flots". Et bien moi, je veux bien que l'on me donne la pub réservée au Monde et voilà ce que j'écrirais sur les « Paradise Papers ».

Le Seigneur n'a pas besoin de défiscaliser. Pourquoi aller dans des paradis perdus puisque qu'il vit déjà au paradis avec un million d'euros par minute ! J'ai des boîtes de cirage en pagaille pour venir cirer vos Berluti. Je sais même faire un effet miroir en crachant sur ladite poulaine, formation assurée par un passage d'un an au service militaire, lieu de non droit où à force d'être à la merci de sergents céphalo abstinents, nous apprenions à naviguer pensant que nous ne rencontrerions plus jamais de débiles de la sorte. Malheureusement, je peux vous l'assurer, j'en rencontre encore tous les jours.

vendredi 17 novembre 2017

LA VACHEKYRIE GUCCI

Gucci entame la saison de Noël en dévoilant sa sélection de produits de cadeaux qui seront largement soutenus par le numérique : des T-shirts aux chaussures en passant par des sacs à main, bijoux, vêtements pour enfants et même des articles en porcelaine. Cette sélection de produits est au cœur d'un nouveau livre d'art publié par la maison en collaboration avec l'artiste espagnol Ignasi Monreal. D'origine espagnole, je précise pour la baronne, l'artiste extrêmement jeune, il est pourtant déjà l'un des illustrateurs de mode et graphistes les plus en vue et le plus demandé au monde aujourd'hui.

Le peintre a conçu une série d'œuvres numériques incorporant des produits Gucci tout en développant un récit inspiré de l'histoire de la chute d'Icare. "Icare me fascine à cause de son histoire, qui pourrait être interprétée comme un mantra", a déclaré Monreal. Espérons que Gucci ne se brûle pas les ailes. Ce n'est pas la première fois que l'artiste collabore avec la maison de couture. Il a d'abord participé au projet #guccigram en 2015, tandis que ses œuvres ont été imprimées sur des T-shirts de la collection croisière 2018 de la marque.

jeudi 16 novembre 2017

KARL SON ALTESSE SÉNILISIME

J’avais un petit "tweaker" sur le dessin du porc que le couturier Karl Lagerfeld avait publié dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung qui ironisait sur le producteur américain Harvey Weinstein, qu'il renomme "Schweinstein" (littéralement cochon de pierre en allemand). Il est étrange car lorsque nous avions fait paraître dans le Carnet Parisien un article sur sa fusée le brocardant à notre tour, celui-ci nous a fait supprimer des listings de la présentation de mode suivante. "Aaarch l'humour" serait-il seulement dans un sens ?


Le dessin qu’il publie dans le journal allemand avec un jeu de mots suspect entre le porc et le producteur Américain nous a choqués car l'analogie avec les "SS" durant la dernière guerre, qui appelaient les juifs "Schwein", nous est apparues évidente. 

A l'époque, je l’avais relevé mais je n’avais pas pensé une minute que Karl Lagerfeld pouvait faire un erreur de la sorte.
Mais, après la remarque faite dans l'émission de Thierry Ardisson, cela devient très suspect. J’apprécie, au combien, l’humour mais, je ne supporte pas que l'on puisse avoir une réaction aussi peu faire-play quand il s’agit de soi et aussi dur quand il s’agit des autres. Et oublier les Orgies organisées par Jacques de Bascher, rue de Rivoli, où Jacques un peu douteux parce que dangereux dans sa façon de rendre attirante des choses noires et interdites, Karl a la mémoire qui s'estompe avec le temps.

mercredi 15 novembre 2017

LE MAHIEU RELAIS ET CHAPEAU !

C’était le weekend du 11 novembre ; un départ express en dehors de Paris pour fuir la pollution et les embouteillages récurrents de la capitale. La décision fut prise d’aller au Château de  Villiers-Le-Mahieu. Piscine, cours de tennis, parcours de golf et spa sont au programme. Nous sommes arrivés à Thoiry et on fait une escale dans l’excellent restaurant quatre étoiles "A table" d'Eric Léautey.

Après ce déjeuner gastronomique, nous arrivons à 15H00 précise pour faire la queue au desk comme les russes devant une boulangerie dans les années Staline. Il est toujours étonnant qu’un quatre étoiles veuillent se faire cinq, alors qu’en réalité la prestation des chambres est plus digne d’un deux étoiles... de mer déjà défraîchies. Meubles rayés, salle de bain où les joints sont noirs comme un tableau de "Soulage", miroir de guingois, rideaux sales, câble tv inexistant ne laissant aucune vision du monde qui nous entoure. Mais, cela n’est pas le pire.

Avant de dîner au restaurant, nous sommes allés au Spa. Le seul endroit en France où on peut voir des baleines ou il faut mieux débrayer et s'envoyer le métro à six heures du soir. Deux grosses cétacés trempaient dans le Spa, mais, normal près de Thoiry, suis-je "bête !"

mardi 14 novembre 2017

ALEXANDRE BOULAIS PASSED AWAY

Cet ancien étudiant d'ESMOD, modeliste hors pair, a été successivement l'attaché de presse de Thierry Mugler et ensuite, Directeur de  la communication de Paco Rabanne en Espagne pour finalement aller voler de ses propres ailes et créer une agence de presse qui à la base se nommait "People's Revolution".

Son désir était de créer une agence à taille humaine et comme il aimait le dire : "une dynamique à dimension personnelle", par opposition aux grandes agences de presse qui donnent une prestation impersonnelle et préformaté.

Connu de tous les gens de la mode, enfin de ceux qui comptent, Alexandre Boulais est mort le 3 novembre dans le silence assourdissant de la Chambre Syndicale, lui qui était connu pour être un redoutable dénicheur de talents. Nous présentons à sa famille et à son ami, Romain, nos sincères condoléances. La cérémonie religieuse sera célébrée le Jeudi 16 Novembre en la paroissse St Joseph d'Enghein Les Bains, 26 rue de Mallaville

lundi 13 novembre 2017

LA WAFFEN FF PAR FENDI

Fendi se fait la valise et la dote du Seigneur des Arnault à son fils est un présent fait pour le futur pour dissimuler l’imparfait. Mais, l’homme fort de Rimowa, le fils du prince, crée, sous l’impulsion du groupe LVMH, une élégante valise multi-roues en aluminium avec de luxueux double « F » en acier brossé, qui change en fonction de la lumière, un « Mâle » pour un bien. Un Must, que même « Cartier Caisson ou Bresson », c’est selon, nous envierait. Des poignées en cuir noires sur le dessus et sur les côtés, car rien n’est plus désagréable pour un riche, d’être con comme une valise sans la veuve poignet.

Une doublure noire en néoprène vous fait plonger dans la waffen « FF ». En relief, une logorrhée de logos à gogo comme si on voulait dire au monde, veuillez me dévaliser. Toutefois, ces valises ne prendront jamais l’avion du commun des « motels » : un « jet prisé », sinon rien. Image avant l’heure du départ de Toledano, l’expression de l’ADN des deux marques qui se réunissent pour une pièce unique. « Comme annoncé, LVMH a déclaré que Beccari devrait diriger Christian Dior au début de l’année prochaine. Alors, le Beccari a fait sa valise et avant de partir a créé chez Fendi une cantine. La boucle est bouclée.

vendredi 10 novembre 2017

BALMAIN UN OPÉRA LAPIEZ

C’était une nuit à l'Opéra Garnier, celui-là même qu'il regardait à 10 ans en rêvant de devenir un designer couturier, et maintenant il l'est ! Devant le palais de ses songes, au bal de la semaine de la mode de Paname, son rêve devient réalité. Un créateur Versace-niculaire qui devient Chanel-liculaire comme un clin d’œil du courtisan à la marque. 

Bien sûr, il ne s'est pas complètement éloigné de ses mentors, car c'est ce qui le défini.  Il fait ce que le culte d'une marque réalise le mieux : réaliser ses ambitions et les faire courir autour de l'esprit d’une vision narcissique. Olivier Rousteing ou le jeune couturier des boîtes de nuit de Milan et des réseaux italiens "home to homme" de la Fashion industrie, celui qui crée son style à partir du style des autres, mais il est vrai que nous ne sommes que les autres. 

Une rouste, hein ! me dit la Baronne de la Cystite Reynal qui pour la dixième fois ce matin a honoré son trône de son séant, que j'appellerai aujourd’hui plutôt la Cystite Reynolds compte tenu de son odeur de tabac froid qui embrasse l'atmosphère comme la centrale de Fessenheim. Une rouste, hein ! me rabâche encore la Baronne pensant que je parle de son ancien mari. "Non, Rousteing ..." répondis-je, l'enfant roi. 

jeudi 9 novembre 2017

TOLEDANO NOMMÉ PDG MODE

C’est le plus important remaniement pour la marque depuis cinq ans. Le PDG de Christian Dior Couture, Sidney Toledano, a déclaré qu’il était heureux de passer le relais à Pietro Beccari pour prendre son nouveau rôle de PDG de LVMH, groupe de mode. « Ce travail que Bernard Arnault me ??confie me permet de passer à un autre type de management. C’est un souhait important de ma part et je n’ai plus d’ego de carrière  » a-t-il déclaré. Le nom de Toledano veut dire « le Sérieux ». Il rejoint Dior en 1994 et organise rapidement un lancement réussi ; le sac à main « Lady Dior », appelé le « Lady D » qui aurait pu être un crash sous le Pont de l’Alma, mais celui-ci reste le best-seller de la maison. Il remplaça Pierre-Yves Roussel, qui resta au sein du groupe en tant que conseiller spécial du président et à la direction de LVMH.

Après des mois de spéculation et l’acquisition de Christian Dior Couture par LVMH en juillet 2017 qui s’est élevée à 6,5 milliards d’euros, réunissant ainsi les activités de mode et de parfum sous le même toit, et faisant de la maison Dior la deuxième plus grande marque dans la division mode du groupe derrière Louis Vuitton et devant Fendi.

mercredi 8 novembre 2017

CODE 41 SWISS MADE IN MUST

Bien décidé à ébranler le label "Swiss Made" en offrant une transparence totale sur l’origine et les prix de ses montres, CODE41, c’est 'LA' start-up qui titille et fait le buzz dans la presse et le monde du Luxe. Leur projet est de réaliser des montres de qualité "made in Swiss" au nez et à la barbe des grandes marques pour seulement 700 euros. Déjà un millier d’internautes s'est arraché les 1500 premières mises sur le marché. CODE41 est probablement la nouvelle marque de montres qui va révolutionner l’horlogerie en 2018 et qui va faire des émules dans le monde du luxe et dans d'autres secteurs d'activités .

En mars 2016, une mystérieuse équipe de cowboys, connue sous le nom de GOLDGENA PROJECT, sème le trouble dans l’univers feutré de la Chaux-de-Fonds en Suisse. Création d'une marque communautaire qui a pour objectif de créer de l'horlogerie mécanique à des prix accessibles en étant complètement transparente sur l’origine, les coûts et le développement des produits

En effet, le label «Swiss Made» est jalousement gardé et mis en avant par les marques horlogères de luxe. Ce label d’origine est similaire à l’appellation « Champagne », qui ne peut provenir que d’une région spécifique de la France ; le reste n’étant que du «vin mousseux». Mais, un horloger a le droit de labelliser ses montres «Swiss Made» si plus de 50% (et plus de 60% à partir de 2017) seulement de ses mouvements proviennent de Suisse et si ceux-ci sont assemblés localement.

lundi 6 novembre 2017

FASHION ANTIFUCK LAW BY EU

La commission européenne antitrust a lancé une procédure qui reporte leur décision sur la fusion entre la société de lunettes de mode Luxottica et le fabricant de verres français Essilor. Les visionnaires pensaient que les autres étaient aveugles. L’accord de 46 milliards d’euros entre les deux groupes ont incité la Commission Européenne à lancer une enquête pour savoir si elle pourrait entraîner une hausse des prix pour les consommateurs. Les informations demandées par l’UE ne sont pas parvenues en temps et en heure à la commission et la société a 10 jours pour produire les pièces.

Les autorités européennes craignent que la société issue du regroupement puisse avoir assez de poids pour exclure les plus petits concurrents, notant parce que Luxottica est le plus grand fournisseur de lunettes en Europe et dans le monde, tandis qu’Essilor est le plus grand fournisseur de verres optiques. Mais, la réunion de plusieurs maisons dans un même secteur est une des composantes usuelles. Actuellement, on tue la concurrence pour ensuite faire des marges maximum pour les actionnaires.

vendredi 3 novembre 2017

MORT D'UNE ENFANT MANNEQUIN

Vlada Dzyuba était un mannequin professionnel de 14 ans. L'adolescente venait de Sibérie et travaillait depuis plusieurs mois dans le milieu de la mode. Mais, peu de temps avant sa mort à Shanghai, ce sont 13 heures de travail d'affilée qu'elle avait cumulées. Bienvenue dans l'industrie si politiquement exemplaire de la mode et du luxe ! Selon 'The Siberian Times', elle serait morte après deux jours de coma, et après avoir perdu connaissance dans un défilé dans la si saine mégalopole chinoise, Shanghaï. Une autopsie a conclu à une méningite, "aggravée par son état d'extrême fatigue".

Cette histoire tragique attire l'attention sur les conditions de travail des mannequins, souvent très jeunes, qui accourent de la Russie vers la Chine dans l'espoir d'une vie meilleure. Bien souvent, elles y sont exploitées et selon la presse russe, le jeune mannequin gagnait seulement 8 euros par heure, sans assurance santé. Ses parents ne peuvent même pas payer le rapatriement de son pauvre petit corps. Sa mère raconte que l'adolescente pleurait au téléphone : "Elle me disait qu'elle était trop fatiguée. 'Maman, je voudrais dormir', répétait-elle, 'je veux rentrer à la maison'.

jeudi 2 novembre 2017

CHANTAL COMA ÉTHYLECTRIQUE

Il y a, paraît-il, une femme sur terre qui donne naissance à un enfant toutes les deux secondes !  Et bien, Chantal, c’est exactement la même chose, une idée toutes les deux secondes à la différence que ses idées viennent des autres. Et, ne vous y trompez pas, si parfois, elle a des fulgurances bien faites, c’est parce qu’elle rayonne juste de la perspicacité d’autrui. La Papesse des dessous « miches » n’a pas besoin pour voir dans le noir d’être une lumière.

mercredi 1 novembre 2017

LA MODE CELA SENT LE SAPIN

Nous aurions pu dire "l'homo sapin" car la Vicomtesse de Léonard-des-Bois est de sortie et qui pour le "tapin épicéa "s'y connait grandement. L'invitation à cet événement a tiré la Vicomtesse de sa léthargie de "l'arrière seillon" automnal. Cette dernière, au seul nom de Noël, s’écrit : chouette, car à Noël, mon ami m'a promis des tas de cartes : Crédit Lyonnais, Société Générale, American Express, Visa... J'aurai pu observer le silence, mais usuellement au lieu de l'observer comme on observe une éclipse de lune, nous l'écoutons.

En tous cas, depuis 1995, « Les Sapins de Noël des Créateurs » fédèrent de grands noms de la mode, de l’architecture et du design autour d’une cause caritative. Et sous l’impulsion et la bienveillance de Marie-Christiane Marek, présidente de cet événement, des artistes renommés et de prestigieuses maisons s’activent à l’aube du mois de décembre pour imaginer des œuvres originales qui subliment l’esprit de Noël. Dans chaque église, il y a toujours quelque chose qui cloche me dit la baronne de la Cystite Reynal, mais un seul "hêtre" vous manque et tout est des "peupliers".

mardi 31 octobre 2017

UNE IMPRESSION DE MUSÉE

J’avais entendu parler, il y a quelques mois, d’une exposition en préparation sur le couturier Franck Sorbier qui devait se dérouler au musée de l’impression de Mulhouse, et donc lors d’une de mes flâneries allemandes, je décidais de faire un crochet pour voir les deux cent pièces annoncées, qui provenaient de chanteuses et personnalités célèbres ainsi que de grands musées français.

Je ne savais pas que la maison Barisol « leader mondial du plafond tendu » et qui participe au financement du musée aurait des velléités de faire une grande rétrospective de Franck Sorbier, mais comme le directeur général s’appelle Scherrer, et que le grand chambellan du Musée, Monsieur Belle Argent, on aurait pu penser que l’on en aurait eu pour notre viatique. Une expo couture, même s’il faut faire 400 km de plus pourquoi pas ! Surtout quand elle concerne Franck Sorbier.

Qu’elle n’a pas été ma surprise quand je suis arrivé au musée. Il est difficile d’avoir un rien avec plus de perfection dans sa profondeur que cette exposition qu’il m’a été donné de voir ce matin-là ! Une robe seule et unique dans une salle morne où la scénographie n’avait certainement pas eu l’accord du Maître, qui est le prince incontesté des scénographie de Haute Couture pendant la Fashion Week de Paris, mais aussi une imitation d’un mapping 3 D, rien à voir avec la collection que nous avions vue à Paname .

lundi 30 octobre 2017

INFLUENCEURS, JE VOUS HAIS

L'enjeu d’identifier ses cibles et de redonner accès à la parole, ainsi que la vérité aux marques est devenu indispensable nous dit Anonymode. La multiplication des canaux de prise de parole de l’entreprise accroît les risques de dérapage. Comment alors mener une stratégie d’influence efficacement durable sur des sables aussi mouvants ? Cela reste possible malgré la surmultiplication des vecteurs de communication nous dit François Mouclier, président du groupe Canal-Luxe, réseau d'influence du monde de la mode et du luxe, car le plus important c'est d'offrir des médias crédibles et libres, lui qui s'est forgé une crédibilité de longue date par une prise de parole sans concession mais toujours juste sur ce qu'il analyse.

Sur le terrain du digital, la nouvelle génération des communicants influenceurs s’accordent toutefois sur un point, avoir un compte Twitter, quand on est un grand patron, est plutôt un outil pertinent. Devenu un canal incontournable de l’influence, il permet de se faire remarquer, d'interpeller ses interlocuteurs sur un dossier sensible. Malheureusement, il y a encore peu de patrons français qui gèrent leur compte personnel. La plupart font appel à des agences de communication. D'ailleurs, les responsables en influence soulignent que le subterfuge d’une équipe de com au manette d'un compte Twitter pour le patron est très vite détectable et détecté. Cela casse la sincérité des messages envoyés. Avoir un compte institutionnel sur Twitter peut aussi être générateur de solution pour une entreprise comme, par exemple, quand le service client ne répond plus, les consommateurs se tournent alors vers les réseaux sociaux.

vendredi 27 octobre 2017

CHANEL EN COLLE LAITE

C’est l'évènement de la mode le plus attendu de la fin d’année, surtout pour les parisiens. Chanel s’installe chez Colette pour avoir "pognon sur rue". Du 30 octobre au 25 novembre, la marque incontournable de l'image de Karl Lagerfeld quitte pour un temps ses bureaux du 31 rue Cambon pour s’installer au 213 rue Saint-Honoré. L’occasion de faire briller ce mythique caramel qui fréquente le palais et menace la couronne.

Une scénographie unique et un happening inédit, la fusée sera mise au rebut. Chanel investira ainsi le premier étage du magasin. Pas très loin de la pyramide du Louvre où Karl pourra garer sa Rolls Phantom et non loin de l'appartement où est mort le pétomane ; « pet à son âme ».

Les silhouettes de la collection prêt-à-porter automne-hiver 2017-2018 y seront présentées dès le 30 octobre. Certains affirment que Chanel sera interdit par les agents de la force publique pour outrage aux bonnes mœurs esthétiques ! Le 6 novembre, la ligne « croix Hyères » 2017-2018 sera exposée. À noter également, la présence de produits proposés en série limitée allant de t-shirts créés par le kaiser à une compilation par Michel Gaubert, le roi du son « Da Gaubert » me souffle la baronne de Murmurant.

jeudi 26 octobre 2017

UN PLAIDOYER POUR KARL

Bernard Arnault
"Karl Lagerfeld ; un parcours unique depuis ses premières collections et collaborations avec de grandes maisons de luxe telles que Fendi. Jamais personne n'a déployé une telle inventivité et cohérence sur la mode pendant une si longue période. Si je devais préciser la source de son talent, je la chercherais dans le dessin : Karl dessine admirablement bien. Il a l'œil d'un artiste et la main d'un artisan. Il est la combinaison rare d'une culture européenne profonde, il a un sens aigu de la silhouette, et une passion sans cesse renouvelée pour la tradition de l'artisanat et le savoir-faire. Je suis infiniment reconnaissant pour son amitié et sa loyauté. Il sait à quel point je le respecte et l'admire. "

Ralph Lauren
"Je doute que Karl Lagerfeld ne se soit ennuyé dans sa vie. Il s'inspire de tant d'endroits et de tant de choses. Il a repris les codes de la marque emblématique de Coco Chanel et lui a insufflé un esprit et une créativité qui l'ont rendu moderne et pertinent pour les femmes de tous les âges. Il a une telle énergie et une telle influence, non seulement en tant que créateur de mode, mais aussi en tant que photographe. Karl est une force dans le monde de la culture moderne. Il est notre homme de la Renaissance et inspire les jeunes talents, avec  un grand sens de l'humour. Chaque fois que nous nous rencontrons, il est toujours incroyablement chaleureux et charmant. "

mercredi 25 octobre 2017

HOTEL POTOCKI, UN LUXE DE RAISON

Un invité d’honneur, Karl Lagerfeld et une conversation en noir avec Alber Elbaz figurent dans la programmation de la deuxième édition du Vogue Fashion Festival qui se déroulera les 24 et 25 novembre à l’Hôtel Potocki à Paris. Il y a aussi un certain nombre de personnalités de la mode prêt à participer au programme des tables rondes.

Parmi eux, le PDG de Kering, François-Henri Pinault, partagera son point de vue sur l’évolution du marché du luxe, la stratégie d’investissement et les options pour son groupe international suite au fort développement de ses marques. Le designer Demna Gvasalia sera interviewé par Loïc Prigent en 140 carctères sur la transformation de Balenciaga sous son leadership créatif et Nicolas Hieronimus, directeur général délégué de L’Oréal, abordera le thème de l’adaptation des grands groupes de cosmétiques à l’ère numérique.

Parmi les autres sujets d’actualité, le designer Simon Porte de la marque Jacquemus sera interviewé par Jennifer Neyt sur l’utilisation des médias sociaux pour développer l’identité visuelle d’une marque, car il vaut mieux l’interroger sur ce sujet que sur son inspiration créative et Dan Thawley parlera de luxe conscient avec Nadja Swarovski, membre du comité exécutif de Swarovski, qui sponsorise l’événement ; un diamant, mais faux !

mardi 24 octobre 2017

CARTIER UN RUBIS CUBE

Un "rubis cube" dans le palais "ni pont" du Paris de la mode où, pour la circonstance, le joaillier avait sorti son gros cube pour une expérience sensorielle nous dit-on. Un cube de verre planté devant un palais glacial qui me donne toujours le "hockey". Un plan cube par la maison Cartier, c'est comme des pantoufles : on est bien dedans, mais on ne sort jamais avec me confit la Baronne de Flaten-Suspect, qui, pour les odeurs, s'y connait, ainsi que pour les horreurs d'ailleurs. Un «OSNI» (Objet Sentant Non Identifié) nous dit la marque Suisse, un nuage pour de riches visiteurs et employés anonymes qui se pressent pour faire la queue devant ce dés géant, un pari sur un parvis de Paris.

Une olfaction vecteur d’émotions et de sensations ! Durant la FIAC, la marque ne ménage pas sa peine pour apparaître, défiscalisation oblige. C'est une idée sulfureuse un "Cube Bulo Nimbus" une usine à gaz pour Lavoisier : "rien ne se perd, rien ne se crée, mais tout se transforme".

Les riches clients, venant pour la FIAC, doivent être captés pour cette copie de contre 'faconde', un nuage de rêve pour le nouveau "nez" de Mathilde. Après la cloche de verre, un "rubis cube" c'est de bon aloi, n'est-ce-pas ?